Le guide complet sur l’open banking

Révolution dans le secteur financier et sur le marché des paiements, l’open banking favorise l’innovation et les avancées technologiques en poussant les acteurs bancaires à partager leurs données avec les startups du secteur de la FinTech (technologie des finances).

Le but : proposer des services digitaux et des moyens de paiements innovants qui simplifient la gestion des entreprises et les transactions professionnelles. Tout savoir sur l'open banking

Définition de l’open banking

Obligation pour les banques depuis le début de l’année 2018, l’open banking désigne un système bancaire ouvert, c’est-à-dire un système qui permet aux banques de partager leurs données avec d’autres acteurs du secteur, parmi lesquelles les start-ups de la fintech. Il s’agit des données clients (dans le respect du RGPD), mais également d’autres informations telles que la géolocalisation des distributeurs de billets et des agences, ou encore la gamme de services des établissements. Le terme fait référence à cette ouverture et plus grande transparence du secteur bancaire, mais aussi, d’un point de vue pratique, aux API développées par les nouveaux acteurs du secteur financier pour proposer aux clients des services digitaux innovants.

L’open banking ouvre en effet de nombreuses opportunités, saisies par les fintechs pour proposer des solutions innovantes de gestion de finances d’entreprise : parmi elles, le suivi de trésorerie en temps réel, l’initiation de paiement et le paiement instantané.

Suivi de trésorerie grâce à l’open banking

Les logiciels de gestion intégrant des fonctionnalités d’open banking permettent la centralisation quotidienne et continue des relevés de compte, et donc un suivi en temps réel des écritures et des soldes. L’accès en continu des trésoriers et directions financières aux informations bancaires est un atout considérable pour gérer la trésorerie et prendre des décisions éclairées. Les logiciels dotés d’une solution d’open banking sont connectés aux API bancaires et offrent de précieux outils de cash management aux trésoriers :

  • La connexion instantanée à tous les comptes bancaires
  • La récupération des données bancaires en temps réel
  • L’automatisation de la catégorisation des données
  • L’enrichissement des informations

Grâce à ces nouvelles fonctionnalités permises par l’open banking, les trésoriers sont outillés pour limiter l’exposition au risque de liquidité et pour réaliser des prévisions plus précises et fiables. La gestion de trésorerie est rendue plus performante et stratégique qu’elle ne l’était.

Initiation de paiement par virement open banking

Facteur clé de l’accélération de la gestion des liquidités, le virement open banking est utilisé par les entreprises pour payer un tiers ainsi que pour encaisser : dans ce dernier cas, une demande de paiement est émise au débiteur qui doit la valider pour que le virement soit initié. Le paiement par lien est une nouvelle technologie financière qui allège la gestion jusqu’alors nécessaire au système de prélèvements par mandats. Cette solution enrichit considérablement les services de paiement et devient incontournable tant dans le secteur de l’e-commerce qu’en gestion financière d’entreprise. Parmi les atouts du virement open banking figurent : un tarif compétitif, tout particulièrement en B2B ; un risque de fraude limité ; des plafonds de paiement élevés ; une simplicité d’utilisation révolutionnaire.

Paiement instantané

Nouveau mode de paiement, le paiement instantané permet l’émission de virements offrant une disponibilité de fonds sous 20 secondes. Limités au départ à 15 000 euros, les paiements instantanés sont possibles jusqu’à 100 000 euros depuis le milieu de l’année 2020. Très utile dans le cas du règlement de paiements en retard ou encore du versement de fonds à des assurés, le paiement instantané ouvre également la voie à un nouveau mode de gestion des trésoreries, plus réactif et plus souple. Ce nouveau mode de paiement est encore en développement et son prix reste variable selon les établissements.

Tout ce qu’il faut savoir sur l’open banking

D’où vient l’open banking ?

Les origines de l’open banking remontent à la mise en place au niveau européen, en 2007, des DSP, Directives sur les Services de Paiement. La première directive (DSP1) a permis l’ouverture du secteur bancaire à de nouveaux acteurs, ouvrant ainsi la voie aux innovations technologiques. L’entrée en vigueur de la seconde directive (DSP2) a mis un coup d’accélérateur au développement de l’open banking à partir de 2018, puisque c’est elle qui oblige désormais les banques à partager leurs données (avec l’accord de leurs clients) avec des développeurs tiers.

Les données personnelles sont-elles protégées avec l’open banking ?

Dans le cadre du RGPD, les banques ne peuvent partager leurs données qu’avec le consentement de leurs clients. Les entreprises tierces qui exploitent l’open banking sont soumises au même règlement de protection des données. La confidentialité et la sécurité restent un enjeu central des Directives sur les Services de Paiement.

Les données personnelles sont elles protégées avec l'open banking

Quelles évolutions pour l’open banking ?

L’open banking a pu se développer très récemment, à la faveur de directives européennes mises en place progressivement de 2007 à 2020. Ses évolutions sont très prometteuses et de nombreux services devraient voir le jour, de plus en plus innovants. Si certains établissements ont déjà pris le virage de l’open bank en nouant de multiples partenariats qui leur permettent d’enrichir leur propre offre de services, beaucoup sont restées en retrait du mouvement à ses débuts. L’open banking s’impose cependant comme une évolution incontournable du secteur bancaire : la très grande majorité des banques prévoyaient ainsi de devenir des open banks à l’aube de 2021, pour répondre aux nouveaux besoins des entreprises et aux nouveaux usages technologiques.

Conseils sur l’open banking by DIMO Software

Comment trouver la solution d’open banking qui correspond à ses besoins ?

L’open banking représente une opportunité très intéressante pour les trésoriers d’entreprise. Le cash management s’en trouve accéléré et dynamisé. Des solutions d’open banking adaptées aux entreprises de différents secteurs et de différentes dimensions (PME, grands groupes, entreprises de dimension nationale ou internationale, multi-établissements, etc.) proposent un ensemble de services de gestion de trésorerie en temps réel et de fonctionnalités de rapprochement, parfois accompagnés d’offres d’emprunt ou de placement. Les logiciels de paiement et de gestion financière les plus à la pointe peuvent proposer les dernières innovations développées grâce à l’open banking. Pour utiliser des solutions innovantes comme le virement open banking immédiat, il faut se tourner vers des acteurs agréés par la banque de France.

À retenir sur l’open banking

L’industrie financière n’est pas à l’écart de la transformation digitale de notre société. L’open banking révolutionne le secteur bancaire en ouvrant la voie aux plus belles avancées technologiques. À la clef, le développement par des fintechs ambitieuses et créatives de moyens de paiement novateurs et d’outils de gestion aux performances inégalées.

Partager cet article
Découvrez également

Vous avez un projet, des questions ?

Écrivez-nous et restons en contact

Contactez DIMO Trésorerie
Retour haut de page