Le guide complet sur les tableaux de trésorerie

Mission clé pour le chef d’entreprise ou pour le directeur financier, la gestion de trésorerie gagne à être réalisée de manière méthodique.

Découvrez tous les avantages de l’utilisation d’un tableau de trésorerie pour suivre les flux de liquidités et les gérer grâce aux conseils de DIMO Software : optimisez vos capacités d’anticipation grâce à une meilleure visibilité ! Tout savoir sur les tableaux de trésorerie

Définition d’un tableau de trésorerie

Un plan de trésorerie construit sous la forme d’un tableau permet de reprendre l’intégralité des dépenses et recettes réalisées et prévues, afin de suivre de près l’équilibre financier de l’entreprise et d’anticiper l’évolution du solde de trésorerie plusieurs mois à l’avance. Le tableau est construit sur une année fiscale ou civile, et alimenté avec une périodicité généralement mensuelle. Des catégories de décaissement et d’encaissement sont prévues pour le reporting des mouvements de trésorerie réels et prévisionnels. Le tableau de trésorerie a pour but de mettre en évidence les variations de trésorerie : à chaque fin de mois, le solde est calculé de manière simple, par la différence entre les flux entrants et les flux sortants. Le tableau de trésorerie est aussi appelé plan de trésorerie. Bien structuré et régulièrement mis à jour, il constitue un précieux outil de pilotage d’entreprise.

Tout ce qu’il faut savoir sur les tableaux de trésorerie

Quels sont les objectifs d’un tableau de trésorerie

Outil de gestion et d’aide à la décision pour le dirigeant d’entreprise, le tableau de trésorerie présente de nombreux avantages, en ce sens qu’il permet :

  • D’anticiper la trésorerie prévisionnelle sur les semaines et mois à venir, pour une gestion plus sereine, une limitation des frais de découvert bancaires, la possibilité de déjouer les difficultés avant qu’elles ne surviennent.
  • De simuler des scénarii et hypothèses pour prendre des décisions plus pertinentes : il est ainsi possible de créer facilement des projections en dupliquant le tableau de trésorerie initial et en mesurant les répercussions de différentes variations de paramétrage sur votre trésorerie.
  • De bénéficier d’un support concret pour vos demandes de financements auprès d’établissements bancaires comme d’investisseurs publics ou privés. Vous montrez ainsi la preuve de vos capacités de gestionnaire.
  • De fixer des objectifs précis pour le développement de votre entreprise : le tableau de trésorerie fait à cet égard office de feuille de route : il permet de mesurer et de suivre vos objectifs initiaux, afin de les ajuster au besoin.

Quelles sont les règles à respecter dans un tableau de trésorerie ?

Quelques règles sont importantes lorsqu’on réalise un tableau de trésorerie. Parmi les plus importantes, retenez que :

  • Les achats et ventes doivent être reportés en TTC et non HT
  • Le report des salaires demande une sortie mensuelle pour le paiement de salaires nets, et une sortie spécifique (mensuelle ou trimestrielle) pour le paiement des charges sociales.
  • Les délais de paiements doivent faire l’objet d’une attention toute particulière, pour l’impact qu’ils ont sur l’équilibre entre les encaissements et les décaissements.

Quelles analyses faire à partir de son tableau de trésorerie ?

Le tableau de trésorerie fournit plusieurs indicateurs cruciaux :

  • Le solde trésorerie : déficitaire, il peut révéler des difficultés ; excédentaire, il offre des opportunités de développement à ne pas manquer.
  • La variation mensuelle de trésorerie : elle indique la rentabilité de l’entreprise
  • La comparaison du réalisé et du prévisionnel : elle permet de mesurer les écarts de trésorerie par rapport à vos objectifs ou à votre plan initial.

À quel moment réaliser un tableau de trésorerie ?

Le tableau de trésorerie se monte au début d’un exercice fiscal, le plus souvent sur une année civile. Les données de l’année écoulée permettent d’établir un budget prévisionnel, et le tableau de trésorerie qui servira alors de feuille de route. Lors du démarrage d’une activité, le tableau de trésorerie est un support incontournable du business plan, à réaliser en amont de la création d’entreprise, notamment pour la phase de recherche de financement.

Qui intervient dans la réalisation d’un tableau de trésorerie ?

Se faire accompagner par un expert-comptable est intéressant pour réaliser un tableau de trésorerie : ce dernier sera force de conseils pour analyser les données et comparer le tableau à ceux des années précédentes. Les DAF peuvent également apporter leur expertise en prenant en charge la mise en place du tableau et en accompagnant le trésorier et le dirigeant dans son remplissage et son suivi. Le tableau de trésorerie peut être ensuite partagé avec les responsables de pôle afin de les aider dans la gestion de leurs propres objectifs.

Qui intervient dans la réalisation d'un tableau de trésorerie

Conseils sur les tableaux de trésorerie by DIMO Software

Comment mettre en place un tableau de trésorerie ?

La mise en place d’un tableau de trésorerie passe par plusieurs étapes :

  1. La création d’un tableau à 12 colonnes (pour une période d’un an) qui fait apparaître le solde initial au début du premier mois
  2. L’inventaire des encaissements : facturations clients, emprunts bancaires et levées de fonds, subventions et aides, éventuelle augmentation de capital, crédit de TVA le cas échéant.
  3. La liste des décaissements : achats et dettes fournisseurs, paiement des salaires nets, paiements des charges sociales, règlements d’intérêts, loyers, factures d’électricité et d’eau, abonnements divers, impôts, budget de communication, frais de déplacement, etc.
  4. L’estimation des flux prévisionnels de trésorerie et le remplissage du tableau avec les différentes projections d’encaissements et de décaissements.

Erreurs courantes dans un tableau de trésorerie et comment les éviter

Pour réaliser un tableau de trésorerie efficace, il est important d’éviter principalement deux erreurs courantes :

  • Le piège des délais de paiements entre la facturation et les règlements, qu’il convient de prendre en compte.
  • La réalisation d’un tableau de trésorerie tardif, seulement en cas de difficultés financières : il s’agit d’un outil de prévention et non de résolution de crise.

Gérer son tableau de trésorerie au quotidien

Un tableau de trésorerie doit être mis à jour et alimenté au fil de l’eau pour rester un outil précis et efficace. Le tableau de trésorerie devrait ainsi être mis à jour au minimum chaque semaine. Pensez à inscrire dans les colonnes dédiées chaque prévision d’achat ou contrat qui donnera lieu à des flux entrants réguliers.

À retenir sur les tableaux de trésorerie

Bien réalisé, idéalement avec l’aide de l’expert-comptable, le tableau de trésorerie est l’un des indicateurs de gestion essentiels au tableau de bord global du dirigeant d’entreprise. Les variations de trésorerie sont des indicateurs précieux de l’équilibre financier de l’entreprise, et permettent la prise de décisions qui garantissent sa pérennité.

Partager cet article
Découvrez également

Vous avez un projet, des questions ?

Écrivez-nous et restons en contact

Contactez DIMO Trésorerie
Retour haut de page