Le guide complet sur le rapprochement bancaire

Une bonne gestion de trésorerie passe par le suivi des flux financiers et la maîtrise des liquidités. DIMO Software revient pour vous sur l’importance de réaliser des rapprochements bancaires réguliers, afin d’avoir une vision claire de l’état de votre trésorerie et bénéficier des meilleures conditions pour prendre des décisions.

Tout savoir sur le rapprochement bancaire

Définition du rapprochement bancaire

Le rapprochement bancaire consiste à confronter, pour les comparer, les opérations figurant sur les relevés bancaires et les enregistrements comptables de l’entreprise. Dans la comptabilité de l’entreprise, le compte banque (numéro 512) est la représentation du compte bancaire : il en est le reflet inversé, puisque les sommes apparaissant au crédit dans le relevé bancaire sont inscrites au débit (la banque étant débitrice de l’entreprise) dans les écritures comptables. Le rapprochement bancaire consiste à pointer les opérations une par une afin de vérifier la correspondance entre les relevés bancaires et comptables.

Tout ce qu’il faut savoir sur le rapprochement bancaire

Objectifs d’un rapprochement bancaire

L’objectif d’un rapprochement bancaire est de révéler une éventuelle différence de soldes entre la comptabilité et les comptes bancaires, et de trouver son origine. Il permet aussi de suivre et contrôler l’état réel de la trésorerie. Le rapprochement bancaire est l’occasion de mettre à jour les écritures comptables et d’identifier d’éventuelles factures manquantes ou des chèques non encaissés. L’importance du rapprochement bancaire est capitale, puisqu’il vous assure des entrées et sorties d’argent mentionnées dans le grand livre, permet de contrôler la conformité des prélèvements effectués par la banque et de prendre conscience d’erreurs ou d’oublis de saisie. Il constitue en ceci un outil indispensable de suivi de trésorerie, qui doit être réalisé le plus souvent possible.

Écarts entre relevés bancaires et écritures comptables

Des divergences entre les écritures comptables et le relevé bancaire peuvent révéler des erreurs et omissions de saisies, des entrées et sorties d’argent non enregistrées, ou des prélèvements bancaires imprévus et non signalés à l’entreprise. Il n’est cependant pas inhabituel de repérer des écarts qui n’ont pas pour origine un défaut de fiabilité : la synchronisation entre les écritures bancaires et l’enregistrement comptable n’est jamais absolument parfaite. Cette imperfection tient au décalage temporel qui peut exister entre le déclenchement d’un flux financier, entrant comme sortant, et sa matérialisation bancaire. Pour exemple, si la date d’émission d’un règlement inscrite dans la comptabilité de l’entreprise est celle de la signature du chèque, le relevé bancaire indiquera de son côté la date d’encaissement du chèque par le destinataire.

Conseils sur les rapprochements bancaires by DIMO Software

Quand faire un rapprochement bancaire ?

L’exécution d’un rapprochement bancaire ne relève pas d’une obligation légale. Cependant, pour optimiser le suivi de trésorerie et assurer une bonne gestion financière de l’entreprise, il est recommandé de le réaliser mensuellement. La fréquence optimale de réalisation des rapprochements bancaires dépend bien sûr du nombre d’opérations entrantes et sortantes réalisées par l’entreprise. Pour une petite entreprise, une fréquence d’une fois par an est le strict minimum. Il est cependant plus facile de détecter des erreurs en procédant au rapprochement de manière trimestrielle.

Étapes pour faire un rapprochement bancaire

Collecter tous les documents nécessaires

Réaliser un rapprochement bancaire nécessite de rassembler plusieurs documents :

  • L’état de rapprochement bancaire précédent afin de vérifier les régularisations
  • Les extraits de compte de la période concernée
  • L’extrait de compte 512 du grand livre des écritures comptables
  • L’ensemble des justificatifs de flux de trésorerie : remises de chèques ou d’espèces, souches de chèques, etc.

Faire un tableau de rapprochement bancaire

Présenter un état du rapprochement bancaire nécessite en réalité de construire deux tableaux :

  • L’un indiquant en première ligne le solde du relevé bancaire et dans deux colonnes les débits et crédits inscrits dans le compte 512 mais n’apparaissant pas sur le relevé de banque
  • L’autre composé de deux colonnes avec les débits et les crédits figurant sur le relevé de banque mais non-inscrits en comptabilité ; d’une ligne dédiée au solde bancaire théorique en comptabilité ; d’une ligne reportant le solde du compte 512 ; d’une ligne reportant les soldes de chaque compte et la différence éventuelle entre les deux lignes précédentes.

Faire le calcul du rapprochement bancaire

Le calcul du rapprochement bancaire consiste à :

  • Confronter les soldes respectifs du compte comptable 512 et du compte bancaire
  • Recouper les opérations apparaissant sur chacun des comptes
  • Contrôler les règlements saisis et les versements émis
  • Pointer les souches de chèques
  • Observer la concordance finale

Procéder à la vérification de la conformité des comptes et régulariser les écritures

Lors de l’observation d’écarts entre les enregistrements comptables et le relevé bancaire, il faut alors déterminer s’ils ont pour cause des différences de temporalités ou des fautes, comme les erreurs de saisie ou les doublons de factures. Il est alors nécessaire de régulariser les écritures comptables, en notifiant sur le compte 512 les écritures manquantes.

Outils pour réaliser un rapprochement bancaire

Utiliser Excel pour faire son rapprochement bancaire

Le tableur Excel, outil de base dans la gestion d’entreprise et tout particulièrement dans la gestion du budget de trésorerie, est doté de nombreuses fonctionnalités intéressantes pour effectuer les rapprochements bancaires. C’est un outil qui demande cependant une formation pointue pour être bien maîtrisé. Or, sa performance dépend exclusivement de la connaissance qu’en a son utilisateur : lorsque ses fonctionnalités sont mal maîtrisées, l’outil Excel devient au contraire chronophage et source d’erreurs.

Utiliser un logiciel de comptabilité pour faire son rapprochement bancaire

Certains logiciels de comptabilité sont conçus dans leur version standard pour gérer l’intégralité de la comptabilité d’entreprise et intègrent un module d’import et de rapprochement bancaire. Lorsque ce n’est pas le cas, il est possible d’acquérir un module afin de développer les fonctionnalités de votre ERP : ces modules dédiés au rapprochement bancaire permettent l’import des relevés de banque et la création des écritures à partir des données du relevé. Les logiciels de comptabilité, avec ou sans modules de rapprochement bancaire, ne sont en revanche pas prévus pour le suivi de la trésorerie en temps réel.

Utiliser un logiciel de comptabilité pour faire son rapprochement bancaire

Comment automatiser son rapprochement bancaire ?

Un logiciel de suivi de trésorerie est l’outil idéal pour automatiser votre rapprochement bancaire : la solution, conçue pour une gestion dynamique de vos flux de trésorerie, s’intègre avec vos outils comptables, vos outils de facturation et vos banques afin de mettre votre trésorerie à jour en temps réel, de manière entièrement automatique.

À retenir sur le rapprochement bancaire

Automatiser vos rapprochements bancaires vous permet d’anticiper votre budget de trésorerie afin de faire des choix stratégiques éclairés et de sécuriser vos besoins de financement. Outil d’expertise comptable précieuse, un logiciel de trésorerie qui réalise des rapprochements bancaires de manière automatisée vous fait gagner en temps et en fiabilité.

Partager cet article
Découvrez également

Vous avez un projet, des questions ?

Écrivez-nous et restons en contact

Contactez DIMO Trésorerie
Retour haut de page